Nevralgie d'Arnold osteopathe

Névralgie d’Arnold

La névralgie d’Arnold est la souffrance du nerf occipital situé à la base du crâne. Elle est responsable de sensations de brûlures ou de décharges électriques au niveau de la partie arrière du crâne et dans la nuque. On apprend ici à la soulager…

Pourquoi ça marche?

La névralgie d’Arnold correspond à une irritation du nerf occipital. Ce nerf mixte (moteur et sensitif) est fréquemment comprimé entre la première et la deuxième vertèbre cervicale par de l’arthrose ou des contractures musculaires. Ce nerf assure à la fois une activité motrice (en ordonnant aux muscles de se contracter pour réaliser des mouvements) et sensitive (en participant à la sensibilité de notre crâne). C’est en partie grâce à lui que nous pouvons bouger la tête et le cou. Lorsqu’il est comprimé, il peut causer des symptômes douloureux chroniques et handicapants qui diffèrent selon la branche nerveuse atteinte. 

Névralgie d'ArnoldOn lui décrit ainsi des atteintes motrices par la contraction des muscles du cou déclenchant alors des douleurs pouvant parfois descendre dans les épaules et des atteintes sensitives parmi lesquelles on retrouve des brûlures ou des irradiations débutant sous le crâne et remontant le long du cuir chevelu jusqu’au front et parfois jusqu’aux yeux. Elles sont souvent perçues d’un seul coté de la tête. Elles peuvent aussi déclencher des douleurs lors de la palpation des muscles situés sous l’occiput (os à l’arrière du crâne) et des difficultés à supporter la lumière artificielle (photophobie).

Les causes principales à l’origine de ce syndrome douloureux sont d’anciens accidents de voiture avec le fameux “coup du lapin” (Whiplash), de l’arthrose cervicale, des antécédents chirurgicaux au niveau de la nuque, du stress physique et psychologique et des troubles posturaux. 
En effet, une mauvaise posture soumet cette région anatomique à de nombreuses contraintes mécaniques pouvant alors irriter ce nerf.

Ces exercices articulent les constituants de la région cervicale (articulations, muscles et ligaments) et les soulagent de leurs tension pouvant irriter le nerf occipital.

Pour chaque exercice, maintenez la position jusqu’à ressentir une légère tension, puis, relâchez en respirant normalement.

Les conseils et exercices figurant sur ce site sont donnés à titre d’information et ne sauraient en aucun cas remplacer une consultation auprès d’un praticien qualifié.

Exercices nevralgie d'Arnold

On s’y met

Massage névralgie d'Arnold

On masse ses muscles sous-occipitaux

    1. Assis bien droit, face à une table.
    2. Baisser la tête en avant pour poser le menton sur le thorax.
    3. Croiser les doigts derrière la nuque et poser les coudes sur la table.
    4. À chaque expiration, abaisser progressivement la tête à l’aide des mains.
    5. Une fois la tête bien abaissée, massez du bout des doigts les muscles parfois sensibles situés sous le crâne.

    Consignes: Massez pendant quelques minutes.
    Bienfaits: Étire la partie supérieure du muscle trapèze et les muscles extenseurs de la tête et détend les muscles responsables de l’apparition des névralgies d’Arnold.
    Variante: Poursuivez le massage sur la partie basse du cou et sur les trapèzes.

 


Soulager névralgie d'Arnold

Exercice Nevralgie d'Arnold

On améliore la mobilité de sa tête

  1. Debout, inclinez la tête du coté droit comme pour coller l’oreille au plus proche de l’épaule, tout en veillant bien à ne pas relever cette dernière.
  2. Une fois en position, tournez la progressivement vers la droite tout en conservant l’inclinaison comme pour voir vers le haut et l’arrière.
  3. Revenez en position de départ puis recommencez de l’autre côté.

Consignes: 2 séries de 10 mouvements par côté
Bienfaits
: Mobilise les muscles du cou et de la nuque et les soulage de leurs tensions
.

 


On travaille ses rotations

 

On travaille ses rotations

    1. Assis bien droit.
    2. Tourner lentement la tête d’un côté, en essayant d’amener le menton à hauteur de l’épaule.
    3. Tourner les yeux vers le côté opposé. Maintenir la position 6 à 8 secondes puis fermer les yeux et essayer de tourner encore un peu plus la tête.
    4. Répéter dans la direction opposée.

    Consignes: Relâchement : 20 s. 3 Répétitions.  Cet exercice peut être réalisé n’importe où : au travail, à la maison, dans le bus, etc.
    Bienfaits: Améliore les amplitudes, facilite les rotations cervicales et détend les muscles latéraux du cou intervenant dans les torticoli.
    Variante: Tourner les yeux du côté de la rotation en cherchant un repère visuel plus éloigné à chaque répétition.


Exercice névralgie d'Arnold

On détend ses muscles sous-occipitaux

  1. Assis bien droit, les mains posées sur les épaules, approcher au maximum le menton de son thorax sans fléchir la tête,
  2. Une fois la position maximale atteinte, reculer la tête comme si un fil tirait la nuque vers l’arrière pour rentrer le menton.
  3. Maintenir la position puis relâcher lentement.

Consignes: Durée de maintien de la position d’étirement : 3 respirations (inspiration + expiration). Relâchement : 20 secondes Répétitions : 3
Bienfaits: Étire les muscles extenseurs de la tête et notamment les muscles sous-occipitaux, responsables de névralgie d’Arnold.
Variante: Incliner légèrement la tête à gauche ou à droite pour accentuer l’étirement de chaque côté.