Aïe mon entorse

Les entorses sont une des plaies des sportifs… Je vous propose ici des informations et conseils pour mieux les gérer et faciliter leurs cicatrisations.

L’entorse : qu’est ce que c’est ?

L’entorse correspond à une atteinte ligamentaire se produisant suite à un mouvement extrême d’une articulation (cheville, genou, doigts…). Cette blessure peut être plus ou moins grave : il peut s’agir d’un étirement, d’une rupture partielle ou complète ou d’un arrachement complet des ligaments.

La foulure est quant à elle une entorse bénigne. On parle de foulure lorsqu’il y a une simple distension sans déchirure ni arrachement des ligaments.

entorse osteo

Suite à une distension ligamentaire, le maintien du pied est perturbé et peut conduire à une fragilité vis à vis de ce type de blessures (entorses à répétition). Pour éviter cela, il existe des exercices très efficaces pour prévenir ou soigner les entorses. Ces gestes simples, mis en œuvre au quotidien, vous permettront d’éviter beaucoup de désagréments.

 

Quoi faire ?

La prise en charge initiale de l’entorse tient en quatre lettres faciles à retenir : elles se résument au protocole GREC :

  • G pour glace. Refroidissez votre cheville avec une poche à glace pendant 20 minutes environ pour calmer l’inflammation et soulager la douleur.
  • R pour repos. Réduisez la marche et pour placer l’articulation de la cheville au repos;
  • E pour élévation. Pour drainer l’œdème et diminuer le gonflement;
  • C pour compression. Il est nécessaire de bien maintenir la cheville à l’aide d’une chevillière ou d’un strapping

L’arrêt de l’activité sportive est essentiel afin d’éviter d’aggraver la blessure . 

Quand reprendre mon activité sportive ?

entorse ostheopathe

Durée de l’arrêt

L’activité sportive est envisagée 

  • au bout d’une à trois semaines, en cas d’entorse bénigne ;
  • au bout de quatre à six semaines, en cas d’entorse moyenne ;
  • au bout de six semaines à trois mois, en cas d’entorse grave.

Si vous pratiquez un sport à pivot (avec appui sur une jambe pour exercer une rotation) ou si vous souhaitez reprendre l’entrainement sans aucun risque, utilisez une protection pour votre cheville.

Comment savoir…

En général, la reprise du sport est autorisée lorsque les douleurs ont disparues et que la cheville a retrouvé une bonne mobilité. Pour déterminer si le moment est adhéquat, placez vous sur le pied touché et sautillez sur place. Si vous ne ressentez pas de douleurs ni de gène, c’est le bon moment…

 

Si la douleur est trop vive et que vous retrouvez un des critères suivants :

  • douleur à la palpation osseuse du bord postérieur du péroné ou du tibia sur une hauteur de 6 centimètres ou au niveau de la pointe d’une des deux malléole
  • douleur à la palpation du scaphoïde tarsien (os naviculaire) ou de la base du 5ème métatarsien
  • impossibilité de se mettre en appui et de faire 4 pas
  • patient âgé de moins de 18 ans ou de plus de 55 ans
Consultez votre médecin pour un bilan radiographique

 

Et les récidives?

Les entorses ont de fâcheuses tendances à récidiver… 

En effet, une cheville peu rééduquée peut rester instable favorisant alors les récidives d’entorses.

Pour éviter la reprise et l’aggravation des douleurs, voici quelques conseils :
   Entretenez la stabilité de vos articulation des jambes et des pieds en faisant de ‘exercice régulier ;

   Echauffezvous avant de démarrer une activité sportive ;
   Chaussez vous convenablement. En effet, privilégiez des chaussures adaptées à votre activité pour ne pas vous “tordre le pied” : par exemple, mettez des chaussures de marche pour faire de la randonnée et non des baskets et évitez de porter des chaussures à talon en ville ;
   Faites des pauses. Ecoutez votre corps et vos articulations. Si vous vous sentez fatigué, reposez-vous. vous faites des marches ;
   Utilisez une canne si nécessaire lors de vos randonnées.