Comprendre le syndrome du canal carpien...

Le syndrome du canal carpien est dû à une atteinte du nerf médian (l’un des principaux nerfs de l’avant-bras et de la main) lors de son passage dans le canal carpien, au niveau du poignet. Le nerf médian transmet au cerveau les informations sensitives d’une partie de la main (pouce, index, majeur et annulaire) et du bras. Il passe dans le canal carpien au niveau du poignet pour assurer l’innervation sensitive d’une partie du pouce, de l’index, du majeur et d’une partie de l’annulaire. C’est également lui qui assure l’innervation motrice d’une partie des muscles du pouce.

Ce syndrome peut aussi être causé par des modifications hormonales (grossesse, ménopause, troubles thyroïdiens, diabète), des pathologies articulaires (polyarthrite rhumatoïde) et des malformations anatomiques (malformation congénitale ou post-traumatique du poignet). Enfin, certains cas surviennent aussi sans qu’aucune cause ne soit clairement identifiée.

Apparaissant vers la cinquantaine et au-delà de 70 ans, ce syndrome touche majoritairement les femmes et voit l’intensité de ses symptômes augmenter avec le temps. Fort heureusement, il existe des rémissions spontanées (par exemple, il disparaît progressivement après l’accouchement), mais avec un risque de récidives ultérieures. Lorsque la douleur ou les symptômes sont trop importants, la décision d’une prise en charge chirurgicale peut s’avérer utile pour libérer le nerf comprimé.

Exercices pour soulager les douleurs du syndrome du canal carpien

Des doigts qui fourmillent ou des douleurs à la main signalent souvent que le nerf médian est comprimé au niveau du poignet. On le soulage en 2 temps, 4 exos

Osteo canal carpien

Souris syndrome canal carpiencanal carpien anatomie

Quels sont les symptômes ressentis ?

Lorsqu’il est comprimé, le nerf médian est à l’origine :

  • des engourdissements ou des fourmillements (principalement ressentis la nuit ou au petit
    matin) ;
  • des décharges électriques dans le poignet et la main, pouvant remonter dans l’avant-bras ;
  • d’une faiblesse musculaire des doigts et du poignet ;
  • d’une perte de sensibilité des doigts.

Quand consulter son ostéopathe ?

Consultez votre ostéopathe si vous ressentez les signes et les symptômes et s'ils perturbent avec vos activités quotidiennes ainsi que vos nuits. Des lésions nerveuses et musculaires permanentes peuvent survenir sans traitement.

L'ostéopathe effectuera une évaluation complète, y compris des évaluations posturales et biomécaniques du rachis cervical, du membre supérieur (épaule, coude, poignet et main) ainsi que du reste du corps pour diagnostiquer votre problème et pour limiter les facteurs pouvant aggraver les symptômes. Il vous conseillera efficacement sur votre ergonomie au travail pour éviter les récidives et adoptera une approche pluridisciplinaire en vous conseillant les bons professionnels à consulter, si nécessaire.

Tout au long de votre traitement, il travaillera pour vous aider à reprendre toutes vos activités fonctionnelles normales. Vous recevrez aussi un programme d'exercices à domicile personnalisé pour vous permettre de rester en bonne santé.

En prévention

Si le syndrome du canal carpien est une affection très fréquente, elle est bénigne et il est possible de la prévenir. Pour cela, il est nécessaire de comprendre que les postures et les mouvements de la main et du poignet au quotidien influent sur son apparition, sa persistance ou son aggravation.

Voici quelques règles à suivre pour prévenir ce trouble :

  Privilégiez une bonne posture au travail. Veillez notamment à conserver la souris près du clavier pour éviter de mettre votre bras en contrainte.

  Utilisez un matériel adapté. Choisissez une souris sans fil correspondant à la taille de votre main : « petite main, petite souris ; grande main, grande souris ». Non adaptée, une souris peut, à elle seule, être à l’origine de l’apparition de ce trouble. Certaines souris, verticales, placent la main dans une position neutre dite « de repos ». Utiles si vous passez vos journées à cliquer...

    Évitez les mouvements répétitifs du poignet. Préférez les tournevis électriques aux manuels, qui favorisent des gestes traumatisants pour votre canal carpien. Et pour les gestes nécessitant un effort important, positionnez toujours vos mains dans le prolongement des avant-bras ou en légère extension.

Pour éviter l’apparition, l’aggravation des symptômes ou les récidives du syndrome du canal carpien, réalisez ces exercices.