Exercices pratiques Douleurs urinaires

Douleurs urinaires

Les infections urinaires entraînent des douleurs de l’appareil urinaire et des zones voisines. Ces exercices visent à les soulager en étirant les muscles et les organes du petit bassin.

Pourquoi ça marche?

Eytan Beckmann OstéopatheSous l’effet de la douleur provoquée par une infection urinaire, surtout si les épisodes se multiplient, des tensions, des douleurs musculaires, des adhérences des tissus peuvent s’installer dans le bas ventre et la zone lombaire. En relâchant ces contractures, ces exercices soulagent la douleur et relancent la vascularisation et l’innervation des tissus. Les petites stases liquidiennes (qui peuvent être des sites de prolifération bactérienne) sont ainsi purgées et le risque de récidive diminué.

Pour chaque exercice, maintenez la position jusqu’à ressentir une légère tension, puis, relâchez en respirant normalement.

Les conseils et exercices figurant sur ce site sont donnés à titre d’information et ne sauraient en aucun cas remplacer une consultation auprès d’un praticien qualifié.

 

Douleurs urinaires

On s’y met

On étire son Psoas

On étire les muscles Psoas

  1. Debout, en position de fente, avec un écart d’environ 70 cm entre les pieds.
  2. Poser le genou arrière à terre et incliner le corps vers l’avant jusqu’à sentir un étirement dans le pli de l’aine en tirant avec les mains sur le genou avant.
  3. Une fois la position maximale obtenue, tourner lentement les épaules et le bassin du côté de la jambe avant
  4. Maintenir la position pendant 5 respirations Veiller à garder le dos bien droit pendant l’exercice.
Consignes: Réaliser 5 respirations de 20 secondes (inspiration + expiration) par côté. Répéter 3 fois.
Bienfaits: Étire le muscle psoas, situé en arrière du rein (il s’insère sur la colonne vertébrale et rejoint le haut du fémur en traversant le bassin) et responsable de douleurs lombaires lors d’infections urinaires.
Variante: Faire une fente avant sans poser le genou arrière, et suivre le même protocole.

 


Calmer les douleurs urinaires

On décrispe sa vessie

  1. Allongé sur le dos, hanches et genoux fléchis à 90°, un coussin sous la tête, les pieds sur une chaise à peine plus haute que les genoux.
  2. Placer les bords externes des mains au-dessus du pubis.
  3. Inspirer par le nez en gonflant le bas ventre au maximum.
  4. Expirer lentement par la bouche et remonter les viscères vers le haut jusqu’à sentir un étirement du bas ventre.

Consignes: 10-15 remontées. Cet exercice est contre-indiqué aux femmes enceintes et à celles portant un stérilet.
Bienfaits: On libère la vessie et l’urètre de leurs adhérences et on soulage des tensions.
Variante: À la fin de l’exercice, le compléter en maintenant les viscères vers le haut et en serrant les fesses cinq fois à l’expiration pour renforcer le périnée..

 


Douleurs urinaires

On détend ses lombaires

      1. Sur le dos, bras écartés, mains à plat sur le sol, paumes dirigées vers le plafond.
      2. Les genoux sont légèrement fléchis, les pieds à plat, inspirer en gonflant le ventre
      3. A l’expiration, abaisser lentement les jambes d’un côté du corps tout en tournant la tête du côté opposé
      4. À l’inspiration, revenir à la position de départ.
      5. Recommencer le mouvement de l’autre côté.

      Consignes: Répéter 5 aller-retour. Attention : si ça fait mal, on ne force pas !
      Bienfaits: L’expiration entraîne une détente musculaire qui relâche les contractures des muscles du dos et favorise un soulagement des tensions et douleurs musculaires réflexes souvent présentes lors d’infections urinaires.
      Variante: Une fois les genoux au sol, allonger la jambe du dessous.


Assouplir son dos

On assouplit son dos

  1. À genoux sur un tapis, les coudes au sol, les genoux écartés de la largeur des épaules.
  2. Expirer lentement en arrondissant le dos et en rentrant la tête.
  3. Maintenir la position pendant 10 secondes.
    Puis inspirer en creusant lentement le dos et en relevant la tête.

Consignes: Répéter 5 fois.
Bienfaits: Redonner de la mobilité aux vertèbres lombaires en lien avec l’innervation de la vessie, lui permettant de fonctionner correctement.
Variante: Cet exercice peut être réalisé les mains posées au sol et les bras tendus.ur le dos, bras écartés, mains à plat sur le sol, paumes dirigées vers le plafond.