Exercices pratiques colon irritable

Colon irritable

Le syndrome du colon irritable est un trouble fonctionnel responsable de douleurs abdominales et de symptômes digestifs tels que des modifications de la forme ou de la fréquences des selles. On découvre comment la prendre en charge pour la soulager…

 

Exercices pour syndrome du colon irritable

Pourquoi ça marche?

Eytan Beckmann OstéopatheLe syndrome du colon irritable (SCI), aussi appelé colopathie fonctionnelle ou intestin irritable, touche entre 5 et 10% de la population générale et majoritairement des jeunes femmes adultes. Fort heureusement,. il est sans gravité mais peut devenir chronique.

Les symptômes majeurs du syndrome du colon irritable sont généralement liés à la défécation et entrainent une modification de la fréquence des selles et un changement de forme des selles. Les patients touchés décrivent aussi un inconfort (ballonnements, gaz en excès…) ou des douleurs abdominales (crampes, torsions, brûlures…).

 

Causes du syndrome du colon irritable

Bien que ses causes ne soient pas encore clairement définies, on estime qu’il serait du à une mauvaise communication entre le cerveau et l’intestin, entrainant des troubles de la motilité, une hypersensibilité viscérale et une altération du fonctionnement du colon (et de l’intestin grêle).

Syndrome colon irritableCe dysfonctionnement causerait des troubles de la motricité intestinale avec des spasmes (contractions) plus ou moins fréquents des muscles entourant les viscères favorisant alors un déplacement trop rapide (diarrhée) ou trop lent (constipation) des aliments et des matières fécales. Il serait associé à une hypersensibilité viscérale, accentuant le ressenti de phénomènes digestifs « normaux » (ballonnements, gazs…). Lors de troubles du microbiotes, des gazs peuvent être produits en excès et être associés à une micro-inflammation viscérale

 

Facteurs de risques du syndrome du colon irritable

  • Les antécédents d’infections entérique aiguë. Les symptômes de ces infections peuvent durer de nombreuses années (parfois meme plus de 10 ans) et semblent associés aux autres facteurs ci-dessous. Des associations avec le SCI ont même été faites avec des infections à des virus particuliers .
  • La présence de comorbidité psychologique. Le stress, l’anxiété et la dépression sont fréquemment reliés au SCI et peuvent en augmenter les symptômes.
  • Le sexe. Les femmes sont deux (voire trois) fois plus touchées que les hommes.
  • Des facteurs génétiques. En effet, le SCI touche fréquemment des individus d’une meme famille, sous-tendant l’hypothèse d’une origine génétique (ainsi que celles concernant les facteurs environnementaux)
  • Des troubles du microbiote (ou flore) intestinal. Les bactéries du colon semblent jouer un rôle important sur les troubles gastro intestinaux. Des études ont démontré que le microbiote fécal (présent dans les selles) des personnes atteintes du SCI diffère considérablement de celui des individus non atteints. On considère qu’il peut influencer le transit colique et contribuer ainsi à modifier les habitudes intestinales facilitant l’apparition des symptômes du syndrome du colon irritable.
  • Des causes alimentaires. Le syndrome du colon irritable peut être déclenché par certains aliments comme ceux riches en sucre et en graisses.Dans certains cas, il peut être recommandé de réduire les quantités d’oligosaccharides, de disaccharides, de monosaccharides et de polyols fermentescibles (FODMAP) dans l’alimentation, mais les preuves dans ce domaine sont actuellement de faible qualité… Les FODMAP (« Fermentable Oligo-, Di-, and Monosccharides, And Polyols« ) sont des sucres frementiscibles étant mal absorbés par le système digestif et entrainant des mécanismes de fermentation et de production de gazs causant des ballonnements et des douleurs abdominales. Parmi eux on retrouve le fructose, et divers édulcorants artificiels dont le nom se termine généralement par « -ol ».

En cas de symptômes alarmants tels qu’une perte de poids involontaire, du sang dans les selles ou lors d’antécédents familiaux de maladie inflammatoire de l’intestin ou de maladie coeliaque, consultez votre médecin.

Symptomes colon irritableLes exercices ci-dessous sont réalisables par tous, à l’exception des personnes ayant des douleurs pouvant s’aggraver, lors d’une grossesse ou de contre-indications médicales.

Les conseils et exercices figurant sur ce site sont donnés à titre d’information et ne sauraient en aucun cas remplacer une consultation auprès d’un praticien qualifié.

Exercices syndrome colon irritable

On s’y met – Exercices pour colon irritable

Massage colon irritable

On détecte ses tensions

  1. Confortablement allongé sur le dos avec les genoux fléchis et un coussin sous la tête.
  2. Enfoncer délicatement les doigts dans l’abdomen, en conservant les mains à plat pour éviter les crispations musculaires reflexes, pour partir à la recherche de zones de tension (ou de masses palpables) et de points douloureux.
  3. Les tensions sont plus facilement perceptibles lors de l’expiration.

Durée :
5 min
Bienfaits :
Permet de détecter de potentielles contractions musculaires dues au syndrome du colon irritable, des matières fécales stagnantes et les régions douloureuses du colon (à droite, en haut et à gauche de l’abdomen) et de l’intestin grêle (au milieu). Cet exercice permet de se representer une carte virtuelle des tensions de l’abdomen pour les traiter avec les exercices qui suivent.

Variante :
Pour avoir plus de force et aller plus profondément dans l’abdomen, palper avec les deux mains l’une sur l’autre.


traitement colon irritable

On détend son abdomen 

  1. Confortablement allongé sur le dos avec les genoux fléchis et un coussin sous la tête.
  2. Poser les mains à plat en regard du foie, sur les dernières côtes à droite.
  3. Inspirer puis expirer lentement en appuyant progressivement sur la zone avec les mains. À la fin de l’expiration, faire “vibrer” les mains pendant 3 secondes.
  4. Relâcher pendant 15 secondes puis recommencer.

Répétitions :
2 à 3, à réaliser 1 à 2 heures après un repas lourd.

Bienfaits :
Stimule le fonctionnement du foie en le « dégorgeant » manuellement des toxines contenues dans le sang et accélère la dégradation de l’alcool. Cet exercice permet de faciliter ensuite la digestion pour limiter les effets du syndrome du colon irritable.

Variante :
Dans le cas ou la vibration serait douloureuse, la remplacer par un massage de la zone lors de l’expiration.


Massage colon irritableOn se masse le ventre

    1. Confortablement allongé sur le dos avec les genoux fléchis et un coussin sous la tête.
    2. Placer les mains l’une sur l’autre à proximité du nombril et masser délicatement le ventre en réalisant des mouvements circulaires avec la paume, dans le sens des aiguilles d’une montre.
    3. Démarrer par de petits cercles puis agrandir progressivement le mouvement. L’intensité du massage doit être progressive et sans douleur.

    Durée :
    10 minutes 1 à 2 heures après un repas et/ou avant de se coucher.

    Bienfaits :
    Stimule le fonctionnement de l’appareil digestif en cas de constipation et permet d’évacuer les gaz en cas de ballonnements et soulage le syndrome du colon irritable.

    Variante :
    Pour faciliter le massage, appliquer une crème hydratante sur le ventre.


Exercice intestin irritable

On relâche ses tensions abdominales

  1. Confortablement allongé sur le dos avec les genoux fléchis et un coussin sous la tête.
  2. Gonfler au maximum le ventre en inspirant profondément par le nez.
  3. Bloquer la respiration et maintenir pendant 3 secondes.
  4. Expirer à fond par la bouche en creusant le ventre.

Durée :
5 min. Une à deux heures après les repas, surtout si on a des ballonnements, problèmes de constipations, épisodes de stress, ou des sentiments de respiration incomplète ou d’autres troubles digestifs.

Bienfaits :
Soulage les tensions abdominales, améliore le transit et diminue les rythmes respiratoire et cardiaque. Dès qu’on commence à le faire, le ventre se détend et gargouille ! Améliore les symptômes présents lors du syndrome du colon irritable.

Variante :
Ce massage de l’abdomen par la respiration peut être réalisé partout (chez soi, dans les transports, au bureau, au supermarché…), debout ou assis, en toute discrétion.


Exercice syndrome colon irritableOn détend son dos

  1. Allongé sur le dos, bras écartés avec les mains à plat sur le sol, paumes vers le plafond, les genoux légèrement fléchis, pieds à plat.
  2. Inspirer en gonflant le ventre.
  3. Lors de l’expiration, abaisser les jambes progressivement d’un côté du corps à la vitesse d’une feuille qui tombe de l’arbre et tourner lentement la tête du côté opposé.
  4. Revenir à la position de départ à l’inspiration.
  5. Recommencer de l’autre côté.

Répétition :
À réaliser pendant 5 cycles respiratoires. La mise en position ne doit pas être douloureuse.

Bienfaits :
L’expiration entraîne une détente musculaire qui relâche les contractures des muscles du dos créées par la douleur et permet de soulager les tensions et douleurs musculaires réflexes, souvent présentes lors des troubles digestifs (et notamment en cas de syndrome du colon irritable).
Variante :
Allonger la jambe du dessous. En cas de manque de souplesse, aider la rotation des jambes grâce à l’avant-bras ou la main.

Sources :

  • Ford AC, Sperber AD, Corsetti M, Camilleri M. Irritable bowel syndrome. Lancet. 2020 Nov 21;396(10263):1675-1688. doi: 10.1016/S0140-6736(20)31548-8. Epub 2020 Oct 10.
  • Alammar N, Stein E. Irritable Bowel Syndrome: What Treatments Really Work. Med Clin North Am. 2019 Jan;103(1):137-152. doi: 10.1016/j.mcna.2018.08.006.
  • Camilleri M. Diagnosis and Treatment of Irritable Bowel Syndrome: A Review. JAMA. 2021 Mar 2;325(9):865-877. doi: 10.1001/jama.2020.22532. Erratum in: JAMA. 2021 Apr 20;325(15):1568.
  • Kim JH, Jee SR. [Irritable Bowel Syndrome]. Korean J Gastroenterol. 2019 Feb 25;73(2):84-91. Korean. doi: 10.4166/kjg.2019.73.2.84.
  • Black CJ, Ford AC. Global burden of irritable bowel syndrome: trends, predictions and risk factors. Nat Rev Gastroenterol Hepatol. 2020 Aug;17(8):473-486. doi: 10.1038/s41575-020-0286-8. Epub 2020 Apr 15.
  • Sebastián Domingo JJ. Irritable bowel syndrome. Med Clin (Barc). 2022 Jan 21;158(2):76-81. English, Spanish. doi: 10.1016/j.medcli.2021.04.029. Epub 2021 Jul 6.