Quelles sont les conséquences d'une mauvaise posture ?

Les TMS (Troubles Musculo-Squelettiques) sont des troubles de l’appareil locomoteur déclenchés ou aggravés par l’activité professionnelle. Parmi les plus connus, on retrouve des maladies touchant les tendons (appelées « tendinopathies »), les articulations et les muscles. Les plus fréquents sont : le syndrome du canal carpien (douleur nerveuse au niveau du poignet), les tendinopathies de la coiffe des rotateurs (pathologies qui touchent les tendons des muscles principaux de l’épaule), les épicondylites du coude (inflammations des tendons des muscles du coude ou de l’avant-bras), l’hygroma du genou (inflammation des structures qui permettent de maintenir l’articulation du genou) ainsi que certaines lombalgies (douleurs dans le bas du dos).

Les principales causes des TMS sont biomécaniques (posture statique prolongée, répétitivité des gestes comme lorsque l’on tape sur son clavier d’ordinateur...), organisationnelles (durée du travail, pauses trop rares...) et psychosociales (charge mentale, stress, problèmes relationnels...). Pour éviter leur persistance, il est important de les détecter rapidement pour les prendre en charge efficacement.

Mauvaise posture osteopathie

Mauvaise posture au bureau

En prévention

Différents facteurs participent au développement de la fatigue physique ou psychique pouvant être ressentie au bureau et à l’origine des TMS. Parmi eux, l’ergonomie de votre poste de travail est parfois facile à corriger.
Voici quelques règles fondamentales qui conditionnent votre posture au travail.

Réglez votre siège. N’hésitez pas à bouger les différents éléments de votre siège pour éviter les postures assises prolongées.
 La hauteur de l’assise du siège est déterminée en posant les pieds à plat sur le sol avec les cuisses à l’horizontale.
 Votre dos doit s’appuyer sur le dossier du siège pour un maintien optimal.
 Si vous êtes de petite taille, utilisez un repose-pieds.
 La hauteur des accoudoirs se règle en fonction de la hauteur du siège. Votre coude doit être fléchi à 90 degrés et l’avant-bras doit reposer sur l’accoudoir ou sur le plan de travail.
Si vous travaillez sur un ordinateur, adaptez le niveau de votre écran.
 Le haut de l’écran doit se situer au niveau des yeux afin que le regard se porte légèrement vers le bas sans d’incliner la tête et le cou (excepté pour les porteurs de verres progressifs).
 La distance face à l’écran correspond à la longueur des bras tendus.
 En cas d’utilisation de plusieurs écrans, il convient de rapprocher les écrans les uns des autres pour éviter des mouvements de rotation de la tête.
Positionnez correctement votre clavier et votre souris.
 Laissez un espace de 10 à 15 centimètres au minimum entre le clavier et le bord de la table.
 La souris, de préférence sans fil et de taille adaptée à votre morphologie, doit être positionnée le plus proche possible de votre clavier sur le côté.
 Pour être sûr que votre bras est correctement positionné, votre épaule doit être détendue, votre avant-bras en appui et votre main dans le prolongement de l’avant-bras.
La zone de confort des membres supérieurs correspond à deux arcs de cercle de la longueur des bras (sans les mains) et face à soi.
Alternez les postures et faites des pauses ! Les pauses sont indispensables à votre santé. On recommande une pause d’au moins cinq minutes après environ quarante-cinq minutes de travail sur écran. Profitez-en pour bouger...

La posture idéale, ça existe ?

Vous cherchez le secret d’une bonne posture ? Désolé de vous décevoir, mais il n’y en a pas... car la posture parfaite n’existe pas ! Elle est dépendante de chacun et surtout du type d’activité réalisée. Selon que vous travaillez à une caisse de grande surface, que vous êtes déménageur, ingénieur ou même photographe, chacun aura ses astuces pour éviter de trop forcer en maintenant sa posture. Au-delà des conseils ergonomiques cités ci-dessus, une seule règle : bougez ! Variez les positions de travail, faites des pauses pour vous dégourdir les jambes, des réunions en marchant en plein air...

Organiser espace travail